Critiques, Franco — July 24, 2016 at 13:45

Fête du Lac des Nations : soir de fête avec Eager Dance et Les Cowboys Fringants

by
Crédit photo : Audrey Dubreuil

Crédit photo : Audrey Dubreuil

 

Avec l’arrivée des vacances pour plusieurs, c’était soir de fête au Lac des Nations, vendredi soir dernier, alors qu’avait lieu les spectacles d’Eager Dance au Bistro SAQ et de Bernard Adamus et Les Cowboys Frigants sur la grande scène Loto-Québec. Malgré l’orage qui a plané sur Sherbrooke une bonne partie de la journée, le beau temps était au rendez-vous dans la soirée, au plus grand plaisir de l’organisation et des festivaliers.
Eager Dance réalise un rêve 

La soirée avait un caractère tout particulier pour la formation sherbrookoise Eager Dance, qui réalisait un rêve, celui de jouer dans le plus gros festival de sa ville et l’un des plus renommés au Québec. Les sept membres du groupe, tous originaires de la région, ont eu la chance de performer durant près d’une heure et demie au Bistro SAQ, la scène secondaire de la Fête du Lac des Nations. Il faut dire que les choses vont plutôt bien pour le groupe, alors que des performances dans plein d’événements de renom s’ajoutent à leur agenda et qu’ils multiplient les participations à plusieurs concours importants.

Le collectif musical, dont chaque membre joue d’au moins deux ou trois instruments (si ce n’est pas plus!) a présenté au public présent son tout premier album Keep your daily job, paru l’an dernier. Depuis la parution de cet opus, Eager Dance a notamment remporté un concours radiophonique local nommé Sherbrooklyn, en plus de terminer dans le top 10 québécois pour le concours CBC Searchlight un peu plus tôt cette année. La foule était donc nombreuse pour venir voir le groupe au Bistro SAQ, pour l’encourager et lui montrer que la ville de Sherbrooke est fière d’eux.

Alternant entre les voix de Dominique G. Lemire et Véronique Bahzin, accompagnées d’une panoplie d’instruments, dont la guitare, l’harmonica, l’accordéon, le piano, et plus, Eager Dance a livré une performance énergique et nous a fait vivre un bon moment. Les moments forts du spectacle ont notamment été la reprise de la chanson Feel Good Inc. de Gorillaz que le groupe a ”Eagerdancesizer” à sa façon, comme l’a si bien dit Dominique, le leader de la formation. De plus, les chansons Rainbow Man, Surreal et la pièce titre Keep your daily job ont récolté de très bonnes réponses de la part du public.

Confront Magazine vous prépare une entrevue avec la formation dans les prochaines semaines, ce qui vous permettra de les connaître davantage et d’ainsi faire une belle découverte!

 

20160722_191348_resized

Crédit photo: Audrey Dubreuil

 

Les Cowboys Fringants font le party à Sherbrooke

Ce n’est pas pour rien que Sherbrooke est la ville où Les Cowboys Fringants ont joué le plus de fois au Québec! L’histoire d’amour entre la ville et le groupe était toujours bien évidente, lorsqu’ils sont montés sur scène vers 22h30 pour faire la fête au Parc Jacques-Cartier. Le groupe, dont les paroles revendicatrices et les hymnes poétiques rallient tous les québécois depuis maintenant plus de 20 ans, a livré une autre performance mémorable, comme le sont d’ailleurs la plupart des performances qu’ils offrent. Ce fût un spectacle de ”hits” du début à la fin. Il n’y a pas une chanson que les gens n’ont pas chanté à tue-tête. C’est un exploit très rare pour une formation de réussir une telle chose dans un festival du genre. Que ce soit Plus rien, En berne, La Reine, Le Shack à Hector, Octobre, Ti-cul ou bien n’importe quelle autre chanson, CHAQUE personne présente au Parc Jacques-Cartier s’époumonait à chanter chaque parole. C’était très rassembleur comme performance et on se sentait privilégié d’y être. C’était comme une grosse fête de famille, mais avec des milliers d’inconnus. Le spectacle a pris fin avec le classique Tant qu’on aura de l’amour où, à chaque spectacle, Les Cowboys invitent les gens de la première rangée à monter sur scène avec eux pour chanter et danser. Un moment qui ne s’oublie pas, tout comme le spectacle que nous ont fait vivre le groupe du début à la fin.

Leave a Reply